Lot

262

Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et

In Islamic & Indian Arts and Orientalist Paintings

Please log in or sign up to place a bid.
This auction is live! You need to be registered and approved to bid at this auction.
You have been outbid. For the best chance of winning, increase your maximum bid.
Your bid or registration is pending approval with the auctioneer. Please check your email account for more details.
Unfortunately, your registration has been declined by the auctioneer. You can contact the auctioneer on 01 47 27 56 51 for more information.
You are the current highest bidder! To be sure to win, log in for the live auction broadcast on or increase your max bid.
Leave a bid now! Your registration has been successful.
Sorry, bidding has ended on this item. We have thousands of new lots everyday, start a new search.
Bidding on this auction has not started. Please register now so you are approved to bid when auction starts.
1/8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 1 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 2 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 3 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 4 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 5 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 6 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 7 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 8 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 1 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 2 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 3 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 4 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 5 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 6 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 7 of 8
Double portrait de Shah Jahan et Aurengzeb-AlamguirDouble portrait de Shah Jahan (r.1628-1658) et - Image 8 of 8
This auction does not show 'Current bids'
Your max bid
EUR
Place Bid
EUR
Your bid is pending
Auctioneer's estimate
60,000 EUR - 80,000 EUR
Additional fees apply
Register to bid online Register to bid online
You're registered for this auction
Waiting for registration approval
Registration has been declined
Paris
Payment Option
Payment Option
Payment Option
Payment Option
Passed EUR
Paris

Double-Portrait of Shah Jahan (r.1628-1658) and ‘Alamgir (r.1658-1707)

Unrecorded folio from the Late Shah Jahan Album

Attributable to Anup Chattar, c. 1659

Opaque pigments heightened with gold on paper, the margins with three military figures surrounded by gold floral sprays, on bold scrolling golden floral design.

La feuille : 36,7 x 24,2 cm ; la scène 20,7 x 14,1 cm

Provenance : French private Collection since 1974

NO LIVE BIDS FOR THIS LOT - A CAUTION IS REQUIRED

L'album : Parmi les pages du Late Shah Jahan Album, les plus prestigieuses sont celles qui représentent les empereurs moghols, a fortiori celles qui représentent un double portrait, comme la nôtre. Cet album, compilé à la fin du règne de Shah Jahan, est considéré comme le dernier grand album impérial. En 1739, après le sac de Delhi, Nader Shah a vraisemblablement rapporté l’album en Perse. La plupart des pages de l’album sont restées intactes, mais certains folios ont été placés dans des marges différentes, et intégrés dans d’autres collections. À la fin du XIXe siècle, l’un des frères de Naser al-Din Shah a apporté l’album en Russie et l’a vendu à un marchand arménien. Ce dernier l’emmena en France vers 1909 où le marchand Georges Demotte, un antiquaire, le lui acheta. Demotte a démembré l’album, dédoublant le verso du recto pour les vendre séparément, et obtenir plus de profit. Si une centaine de pages ont survécu, seulement dix-neuf sont restées complètes. Parmi elles, dix-sept représentent une figure impériale, et deux double-portrait seulement étaient connus jusqu’à aujourd’hui. Ces portraits impériaux se distinguent par leurs marges extérieures ornées de deux anges dans la partie supérieure, de trois nobles dans la partie latérale, et d’animaux dans la partie inférieure.

La peinture : Cette représentation somptueuse d’un ‘Alamgir nimbé tenant un ornement de turban, face à son père, Shah Jahan, alors emprisonné, qui élève un simple brin de fleurs, vient nourrir une propagande dynastique destinée à conférer une légitimité au nouveau dirigeant. Le face à face entre le vieil empereur et son successeur tend à manifester une passation volontaire du pouvoir, alors que la réalité est tout autre. Des guerres intestines éclatent en 1657. Aurangzeb tue ses frères et sœurs – y compris l’héritier présumé et favori Dara Shikoh –, dépose son père et l’enferme dans le fort d’Agra où il mourra en 1666. Ce double portrait ne peut donc avoir été réalisé qu’après l’intronisation du prince qui prend le nom de ‘Alamguir, le 31 juillet 1658. Le halo de Shah Jahan est ostensiblement plus grand, avec un croissant de lune élancé placé à l’intérieur d’un épais anneau solaire doré, tandis que le nimbe d’Alamgir a un bord intérieur plus fin, mais son rayonnement est plus étendu. Shah Jahan est représenté en majesté, richement paré, vieillissant avec sa barbe presque blanche et sa moustache grisonnante. Il porte un jama (veste) confectionné avec un brocard à décor de pivoines, légèrement translucide, qui permet de distinguer le pajama (pantalon) doré et des souliers brochés d’or – ces deux éléments en tout point semblables à ceux qu’il porte dans le portrait par Hashim, c. 1650, (Cleveland Museum of Art, n°2013.328). Il porte une somptueuse et exubérante parure composée de perles, d’émeraudes et rubis. Une patka (ceinture) dorée brillante et une écharpe translucide bordée d'or drapée sur l'épaule de la figure, un katar (poignard) et un talwar (epée) en or, incrustés de pierres précieuses. A côté, les vêtement d’Alamgir sont plus sobres. Vêtu d’un jama orange opaque broché de fleurs dorées, et paré de magnifiques bijoux, ses accessoires sont aussi somptueux que ceux de son père. L’artiste porte une attention méticuleuse à la forme sphérique des perles.

Les marges : Les marges élaborées, typiques du Late Shah Jahan Album, complètent le message dynastique. Un ange venant de la gauche étend un parasol doré parsemé de pierres précieuses. Aligné avec la figure de Shah Jahan, il le déplace clairement dans la direction de son fils. L'autre ange surgit de la droite pour offrir l'épée royale. Les trois préposés dans la marge gauche portent également les attributs traditionnels du pouvoir : le faucon royal, le chasse-mouche cérémoniel et l’éventail en forme de feuille. Le porteur de ce dernier attribut ressemble étrangement - malgré la différence d'époque des deux peintures - au porteur d’un étendard en forme de main sur la partie droite de « Jahangir présentant le Prince Khurram », Windsor Padshahnama, peint par Payag, vers 1640, (cf. M. Beach, « King of the world », 1997, cat. 39). Dans la marge inférieure, une paire de grandes aigrettes rôde parmi les joncs. Des aigrettes sont également présentes sur le portrait équestre de Akbar, (Chester Beatty Library, In 07B.21), ce qui pourrait signifier que ces deux pages se faisaient face. Des spécimens isolés de plantes botaniques, rendus dans une peinture dorée épaisse, occupent les zones autour de ces créatures et personnages. Comme souvent dans cette album, l’auteur des peintures marginales est clairement différent de celui des portraits.

L'artiste : C'est cependant le traitement des visages et des mains des deux personnages qui permettrait d’attribuer la peinture à Anup Chattar, selon John Seyller. La carrière de ce talentueux peintre impérial est assez bien documentée. Actif de 1630 à 1680, Anup Chattar entre au service du prince Dara Shikoh (1615-59), un mécène royal exceptionnellement actif, auquel il est attaché. Il est également connu grâce à une série de portraits de nobles qui lui sont attribués, dont les dates de décès se sont concentrées principalement dans les années 1650. Par chance, Anup Chattar a également laissé plusieurs portraits de Shah Jahan et d’Alamgir qui en font des comparaisons instructives. Le portrait le plus pertinent est un petit portrait en buste du vieil empereur (Museum of Fine Arts, Boston 21.1676), qui présente un traitement très similaire de la structure du visage, le rendu de l'œil et de la main, et la disposition des éléments constitutifs du turban. Anup Chattar a également produit un portrait d’Alamgir, daté de la première année de son règne (1658-59) (Christie’s, Londres, 23 avril 2012, lot 302). Vient ensuite un deuxième portrait d’Alamgir attribué à Anup Chattar (Bodleian Library, Ouseley Add. 173, f. 26). Ce dernier en particulier présente un traitement identique de tous les aspects du visage et des mains, rendant plus que probable une attribution de ces deux peintures au même artiste. Cette peinture est donc un ajout très important au corpus de folios connus du Late Shah Jahan Album, et au petit groupe de portraits d’Alamguir lors de son avènement, ainsi qu’au corpus d’œuvre de l'artiste Anup Chattar.

Oeuvres en rapport pour le Late Shah Jahan Album : Shah Jahan tenant une spinel, attribué à Hashim, c. 1650, Cleveland Museum of Art, 2013.328 ; Akbar et Shah Jahan, c. 1645, Guimet, Inv. MA3543 - Babur et Humayun, c. 1650, Arthur M. Sackler Gallery, S1986.401

Bibliographie : E. Wright, « Muraqqa’, Imperial Mughal albums”, 2008. J. Seyller, “ Workshop and Patron in Mughal India: The Freer Ramayana and Other Illustrated Manuscripts of ‘Abd al-Rahim”, Washington, D.C. and Zurich, 1999

Oeuvres en rapport pour Anup Chattar : - Portrait de Shah Jahan, Museum of Fine Arts, Boston 21.1676. Portrait d‘Alamgir date 1658-59, Christie’s, Londres, 23 Avril 2012, lot 302 - Portrait d‘Alamgir attribué à Anup Chattar Singh, Bodleian Library, Ouseley Add. 173, f. 26

Double-Portrait of Shah Jahan (r.1628-1658) and ‘Alamgir (r.1658-1707)

Unrecorded folio from the Late Shah Jahan Album

Attributable to Anup Chattar, c. 1659

Opaque pigments heightened with gold on paper, the margins with three military figures surrounded by gold floral sprays, on bold scrolling golden floral design.

La feuille : 36,7 x 24,2 cm ; la scène 20,7 x 14,1 cm

Provenance : French private Collection since 1974

NO LIVE BIDS FOR THIS LOT - A CAUTION IS REQUIRED

L'album : Parmi les pages du Late Shah Jahan Album, les plus prestigieuses sont celles qui représentent les empereurs moghols, a fortiori celles qui représentent un double portrait, comme la nôtre. Cet album, compilé à la fin du règne de Shah Jahan, est considéré comme le dernier grand album impérial. En 1739, après le sac de Delhi, Nader Shah a vraisemblablement rapporté l’album en Perse. La plupart des pages de l’album sont restées intactes, mais certains folios ont été placés dans des marges différentes, et intégrés dans d’autres collections. À la fin du XIXe siècle, l’un des frères de Naser al-Din Shah a apporté l’album en Russie et l’a vendu à un marchand arménien. Ce dernier l’emmena en France vers 1909 où le marchand Georges Demotte, un antiquaire, le lui acheta. Demotte a démembré l’album, dédoublant le verso du recto pour les vendre séparément, et obtenir plus de profit. Si une centaine de pages ont survécu, seulement dix-neuf sont restées complètes. Parmi elles, dix-sept représentent une figure impériale, et deux double-portrait seulement étaient connus jusqu’à aujourd’hui. Ces portraits impériaux se distinguent par leurs marges extérieures ornées de deux anges dans la partie supérieure, de trois nobles dans la partie latérale, et d’animaux dans la partie inférieure.

La peinture : Cette représentation somptueuse d’un ‘Alamgir nimbé tenant un ornement de turban, face à son père, Shah Jahan, alors emprisonné, qui élève un simple brin de fleurs, vient nourrir une propagande dynastique destinée à conférer une légitimité au nouveau dirigeant. Le face à face entre le vieil empereur et son successeur tend à manifester une passation volontaire du pouvoir, alors que la réalité est tout autre. Des guerres intestines éclatent en 1657. Aurangzeb tue ses frères et sœurs – y compris l’héritier présumé et favori Dara Shikoh –, dépose son père et l’enferme dans le fort d’Agra où il mourra en 1666. Ce double portrait ne peut donc avoir été réalisé qu’après l’intronisation du prince qui prend le nom de ‘Alamguir, le 31 juillet 1658. Le halo de Shah Jahan est ostensiblement plus grand, avec un croissant de lune élancé placé à l’intérieur d’un épais anneau solaire doré, tandis que le nimbe d’Alamgir a un bord intérieur plus fin, mais son rayonnement est plus étendu. Shah Jahan est représenté en majesté, richement paré, vieillissant avec sa barbe presque blanche et sa moustache grisonnante. Il porte un jama (veste) confectionné avec un brocard à décor de pivoines, légèrement translucide, qui permet de distinguer le pajama (pantalon) doré et des souliers brochés d’or – ces deux éléments en tout point semblables à ceux qu’il porte dans le portrait par Hashim, c. 1650, (Cleveland Museum of Art, n°2013.328). Il porte une somptueuse et exubérante parure composée de perles, d’émeraudes et rubis. Une patka (ceinture) dorée brillante et une écharpe translucide bordée d'or drapée sur l'épaule de la figure, un katar (poignard) et un talwar (epée) en or, incrustés de pierres précieuses. A côté, les vêtement d’Alamgir sont plus sobres. Vêtu d’un jama orange opaque broché de fleurs dorées, et paré de magnifiques bijoux, ses accessoires sont aussi somptueux que ceux de son père. L’artiste porte une attention méticuleuse à la forme sphérique des perles.

Les marges : Les marges élaborées, typiques du Late Shah Jahan Album, complètent le message dynastique. Un ange venant de la gauche étend un parasol doré parsemé de pierres précieuses. Aligné avec la figure de Shah Jahan, il le déplace clairement dans la direction de son fils. L'autre ange surgit de la droite pour offrir l'épée royale. Les trois préposés dans la marge gauche portent également les attributs traditionnels du pouvoir : le faucon royal, le chasse-mouche cérémoniel et l’éventail en forme de feuille. Le porteur de ce dernier attribut ressemble étrangement - malgré la différence d'époque des deux peintures - au porteur d’un étendard en forme de main sur la partie droite de « Jahangir présentant le Prince Khurram », Windsor Padshahnama, peint par Payag, vers 1640, (cf. M. Beach, « King of the world », 1997, cat. 39). Dans la marge inférieure, une paire de grandes aigrettes rôde parmi les joncs. Des aigrettes sont également présentes sur le portrait équestre de Akbar, (Chester Beatty Library, In 07B.21), ce qui pourrait signifier que ces deux pages se faisaient face. Des spécimens isolés de plantes botaniques, rendus dans une peinture dorée épaisse, occupent les zones autour de ces créatures et personnages. Comme souvent dans cette album, l’auteur des peintures marginales est clairement différent de celui des portraits.

L'artiste : C'est cependant le traitement des visages et des mains des deux personnages qui permettrait d’attribuer la peinture à Anup Chattar, selon John Seyller. La carrière de ce talentueux peintre impérial est assez bien documentée. Actif de 1630 à 1680, Anup Chattar entre au service du prince Dara Shikoh (1615-59), un mécène royal exceptionnellement actif, auquel il est attaché. Il est également connu grâce à une série de portraits de nobles qui lui sont attribués, dont les dates de décès se sont concentrées principalement dans les années 1650. Par chance, Anup Chattar a également laissé plusieurs portraits de Shah Jahan et d’Alamgir qui en font des comparaisons instructives. Le portrait le plus pertinent est un petit portrait en buste du vieil empereur (Museum of Fine Arts, Boston 21.1676), qui présente un traitement très similaire de la structure du visage, le rendu de l'œil et de la main, et la disposition des éléments constitutifs du turban. Anup Chattar a également produit un portrait d’Alamgir, daté de la première année de son règne (1658-59) (Christie’s, Londres, 23 avril 2012, lot 302). Vient ensuite un deuxième portrait d’Alamgir attribué à Anup Chattar (Bodleian Library, Ouseley Add. 173, f. 26). Ce dernier en particulier présente un traitement identique de tous les aspects du visage et des mains, rendant plus que probable une attribution de ces deux peintures au même artiste. Cette peinture est donc un ajout très important au corpus de folios connus du Late Shah Jahan Album, et au petit groupe de portraits d’Alamguir lors de son avènement, ainsi qu’au corpus d’œuvre de l'artiste Anup Chattar.

Oeuvres en rapport pour le Late Shah Jahan Album : Shah Jahan tenant une spinel, attribué à Hashim, c. 1650, Cleveland Museum of Art, 2013.328 ; Akbar et Shah Jahan, c. 1645, Guimet, Inv. MA3543 - Babur et Humayun, c. 1650, Arthur M. Sackler Gallery, S1986.401

Bibliographie : E. Wright, « Muraqqa’, Imperial Mughal albums”, 2008. J. Seyller, “ Workshop and Patron in Mughal India: The Freer Ramayana and Other Illustrated Manuscripts of ‘Abd al-Rahim”, Washington, D.C. and Zurich, 1999

Oeuvres en rapport pour Anup Chattar : - Portrait de Shah Jahan, Museum of Fine Arts, Boston 21.1676. Portrait d‘Alamgir date 1658-59, Christie’s, Londres, 23 Avril 2012, lot 302 - Portrait d‘Alamgir attribué à Anup Chattar Singh, Bodleian Library, Ouseley Add. 173, f. 26

Islamic & Indian Arts and Orientalist Paintings

Sale Date(s)
Venue Address
5 Avenue d'Eylau
Paris
75116
France

Our partners for shipping : 

- hello@thepackengers.com

- londonpariscompany@gmail.com

- Art Services | Fine Art & Luxury Division - Ph.+33 1 58 22 29 22

 Art Régie Transport.com : benoit.dartigues@artregietransport.com

Important Information

.

Terms & Conditions

CONDITIONS DE VENTES
Les conditions de vente qui s’y rapporte sont régies uniquement par le droit français. Les acheteurs ou les mandataires de ceux-ci acceptent que toute action judiciaire relève de la compétence exclusive des tribunaux français (Paris). Les diverses dispositions des conditions générales de vente sont indépendantes les unes des autres. La nullité de l’une quelconque de ces dispositions n’affecte pas l’applicabilité des autres. Le fait de participer à la présente vente aux enchères publiques implique que tous les acheteurs ou leurs mandataires, acceptent et adhérent à toutes les conditions ci-après énoncées. La vente est faite au comptant et conduite en euros. Un système de conversion de devises pourra être mis en place lors de la vente. Les contre-valeurs en devises des enchères portées dans la salle en euros sont fournies à titre indicatif.

DÉFINITIONS ET GARANTIES

Les indications figurant au catalogue sont établies par Millon & Associés et les experts, sous réserve des rectifications, notifications et déclarations annoncées au moment de la présentation du lot et portées au procès-verbal de la vente. Les dimensions, couleurs des reproductions et informations sur l’état de l’objet sont fournies à titre indicatif. Toutes les indications relatives à un incident, un accident, une restauration ou une mesure conservatoire affectant un lot sont communiquées afin de faciliter son inspection par l’acheteur potentiel et restent soumises à l’entière appréciation de ce dernier. Cela signifie que tous les lots sont vendus dans l’état où ils se trouvent au moment précis de leur adjudication avec leurs possibles défauts et imperfections. Aucune réclamation ne sera admise une fois l’adjudication prononcée, une exposition préalable ayant permis aux acquéreurs l’examen des œuvres présentées. Pour les lots dont le montant de l’estimation basse dépasse 2 000 euros figurant dans le catalogue de vente, un rapport de condition sur l’état de conservation des lots pourra être communiqué gracieusement sur demande. Les informations y figurant sont fournies à titre indicatif uniquement. Celles-ci ne sauraient engager en aucune manière la responsabilité de Millon & Associés et les experts. En cas de contestation au moment des adjudications, c’est-à-dire s’il est établi que deux ou plusieurs enchérisseurs ont simultanément porté une enchère équivalente, soit à haute voix, soit par signe et réclament en même temps le lot après le prononcé du mot adjugé, le dit lot sera remis en adjudication au prix proposé par les enchérisseurs et tout le public présent sera admis à enchérir de nouveau.

 

Les lots signalés par ° contiennent des spécimens en ivoire d’Elephantidae spp, antérieur au 1 juin 1947 et de ce fait conforment à la règle du 9 décembre 1996 en son art 2/W mc.


Pour une sortie de l’UE, un CITES de réexport sera nécessaire celui-ci, étant à la charge du futur acquéreur.

 

Les lots précédés d’un J feront l’objet d’un procès-verbal judiciaire aux frais acheteurs légaux de 12% HT, soit 14,40% TTC.

 


LES ENCHÈRES TÉLÉPHONIQUES

La prise en compte et l’exécution des enchères téléphoniques est un service gracieux rendu par Millon & Associés. À ce titre, notre société n’assumera aucune responsabilité si la liaison téléphonique est interrompue, n’est pas établie ou tardive. Bien que Millon & Associés soit prêt à enregistrer les demandes d’ordres téléphoniques au plus tard jusqu’à la fin des horaires d’Expositions, elle n’assumera aucune responsabilité en cas d’inexécution au titre d’erreurs ou d’omissions en relation avec les ordres téléphoniques.

FRAIS À LA CHARGE DE L’ACHETEUR

L’acheteur paiera à Millon & Associés, en sus du prix d’adjudication ou prix au marteau, une commission d’adjudication de :

- 25 % HT soit 30 % TTC

 

Taux de TVA en vigueur 20%

Prix global = prix d’adjudication (prix au marteau) + commission d’adjudication.

IMPORTATION TEMPORAIRE

Les acquéreurs des lots indiqués par ƒ devront s’acquitter, en sus des frais de vente, de la TVA à l’import (5,5 % du prix d’adjudication, 20% pour les bijoux et montres, les automobiles, les vins et spiritueux et les multiples).

LA SORTIE DU TERRITOIRE FRANÇAIS

La sortie d’un lot de France peut être sujette à une autorisation administrative. L’obtention du document concerné ne relève que de la responsabilité du bénéficiaire de l’adjudication du lot concerné par cette disposition. Le retard ou le refus de délivrance par l’administration des documents de sortie du territoire, ne justifiera ni l’annulation de la vente, ni un retard de règlement, ni une résolution. Si notre Société est sollicitée par l’acheteur ou son représentant, pour faire ces demandes de sortie du territoire, l’ensemble des frais engagés sera à la charge totale du demandeur. Cette opération ne sera qu’un service rendu par Millon & Associés.

EXPORTATION APRÈS LA VENTE

La TVA collectée au titre des frais de vente ou celle collectée au titre d’une importation temporaire du lot, peut être remboursée à l’adjudicataire dans les délais légaux sur présentation des documents qui justifient l’exportation du lot acheté.

PRÉEMPTION DE L’ÉTAT FRANÇAIS

L’État français dispose, dans certains cas définis par la loi, d’un droit de préemption des oeuvres vendues aux enchères publiques. Dans ce cas, l’État français se substitue au dernier enchérisseur sous réserve que la déclaration de préemption formulée par le représentant de l’état dans la salle de vente, soit confirmée dans un délai de quinze jours à compter de la vente. Millon & Associés ne pourra être tenu responsable des décisions de préemptions de l’État français.

RESPONSABILITÉ DES ENCHERISSEURS

En portant une enchère sur un lot par une quelconque des modalités de transmission proposées par Millon & Associés, les enchérisseurs assument la responsabilité personnelle de régler le prix d’adjudication de ce lot, augmenté de la commission d’adjudication et de tous droits ou taxes exigibles. Les enchérisseurs sont réputés agir en leur nom et pour leur propre compte, sauf convention contraire préalable à la vente et passée par écrit avec Millon & Associés. En cas de contestation de la part d’un tiers, Millon & Associés pourra tenir l’enchérisseur pour seul responsable de l’enchère en cause et de son règlement.

DÉFAUT DE PAIEMENT

Conformément à l’article 14 de la loi n°2000- 6421 du 10 juillet 2000, à défaut de paiement par l’adjudicataire, après mise en demeure restée infructueuse, le bien est remis en vente à la demande du vendeur sur folle enchère de l’adjudicataire défaillant; si le vendeur ne formule pas cette demande dans un délai d’un mois à compter de l’adjudication, la vente est résolue de plein droit, sans préjudice de dommages et intérêts dus par l’adjudicataire défaillant

MILLON & ASSOCIES SE RÉSERVE LE DROIT DE RÉCLAMER À L’ADJUDICATAIRE DEFAILLANT :
- Des intérêts au taux légal
- Le remboursement des coûts supplémentaires engagés par sa défaillance, avec un minimum de 250 euros
- Le paiement du prix d’adjudication ou :
* la différence entre ce prix et le prix d’adjudication en cas de revente s’il est inférieur, ainsi que les coûts générés pour les nouvelles enchères
* la différence entre ce prix et le prix d’adjudication sur folle enchère s’il est inférieur, ainsi que les coûts générés pour les nouvelles enchères. Millon & Associés se réserve également le droit de procéder à toute compensation avec les sommes dues par l’adjudicataire défaillant ou à encaisser les chèques de caution si, dans les 2 mois après la vente, les bordereaux ne sont toujours pas soldés.

ENLÈVEMENT DES ACHATS, ASSURANCE, MAGASINAGE ET TRANSPORT

Millon & Associés ne remettra les lots vendus à l’adjudicataire qu’après encaissement de l’intégralité du prix global. Il appartient à l’adjudicataire de faire assurer les lots dès leur adjudication puisque dès ce moment, les risques de perte, vol, dégradations ou autres sont sous son entière responsabilité. Millon & Associés décline toute responsabilité quant aux dommages eux-mêmes ou à la défaillance de l’adjudicataire de couvrir ses risques contre ces dommages. Il est conseillé aux adjudicataires de procéder à un enlèvement rapide de leurs lots.

RETRAIT DES ACHATS

Possibilité est ouverte aux acheteurs de récupérer, sans frais, les lots à eux adjugés, jusqu’à 19h le jour de la vente et jusqu’à 10h le lendemain. Les lots non-retirés dans ce délai et n’entrant pas dans la liste ci-après détaillée seront à enlever, une fois le paiement encaissé, au magasinage de l’Hôtel Drouot, dès le lendemain de la vente.
Les biens de petite taille retournant en nos locaux après-vente : bijoux, montre, livres, objets en céramique, verrerie et sculptures, ainsi que tous les tableaux. La taille du lot sera déterminée par Millon au cas par cas (les exemples donnés ci-dessus sont donnés à titre purement indicatif).

A noter que le service de magasinage de Drouot est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 10 h et de 13 h à 17 h 30, ainsi que le samedi de 8 h à 10 h (hors samedi non-ouvrés, à la discrétion de Drouot). Les lots seront délivrés à l’acquéreur en personne ou au tiers désigné par lui et à qui il aura confié une procuration accompagnée d’une copie de sa pièce d’identité. Les formalités d’exportations (demandes de certificat pour un bien culturel, licence d’exportation) des lots assujettis sont du ressort de l’acquéreur et peuvent requérir un délai de 2 à 3 mois.
Il est conseillé aux adjudicataires de procéder à un enlèvement de leurs lots dans les meilleurs délais afin d’éviter les frais de magasinage, qui sont à leur charge et courent à compter du lendemain de la vente. Ces frais sont calculés discrétionnairement par Drouot, proportionnellement à la durée de garde, au volume et au montant d’adjudication des objets.
Le magasinage n’entraîne pas la responsabilité du Commissaire-priseur ni de l’expert à quelque titre que ce soit. Dès l’adjudication, l’objet sera sous l’entière responsabilité de l’adjudicataire et la S.A.S Millon décline toute responsabilité quant aux dommages que l’objet pourrait subir, et ce dès l’adjudication prononcée.

Option :
Nous informons notre clientèle que le service de magasinage de Drouot est utilisé par défaut. Possibilité est ouverte à nos acheteurs d’opter pour un retrait de leurs lots en notre garde-meuble : ARTSITTING.
Cette option doit nous être signifiée au plus tard au moment de l’adjudication.
ARTSITTING
116 Boulevard Louis Armand – 93330 Neuilly Sur Marne
Téléphone:+33 (0)1 41 53 30 00
Fax : +33 (0)1 43 00 89 70
Email: contact@artsitting.com

Les achats bénéficient d’une gratuité de stockage pour les 4 semaines suivantes la vente. Passé ce délai, des frais de déstockage, manutention et de mise à disposition seront facturés à l’enlèvement des lots chez ARTSITTING selon la grille tarifaire suivante :
- Transfert:
98€ HT par lot
- Stockage:
9€ HT par lot par semaine la première année
18 € HT par lot par semaine au-delà

Aucune livraison ni aucun enlèvement des lots ne pourront intervenir sans le règlement complet des frais de mise à disposition et de stockage.

EXPEDITION DES ACHATS

Nous informons notre clientèle que Millon ne prend pas en charge l’envoi des biens autres que ceux de petite taille (les exemples donnés ci-après étant purement indicatif) : bijoux, montre, livres, objets en céramique, verrerie et sculptures.
Millon se réserve par ailleurs le droit de considérer que la fragilité d’un lot et / ou sa valeur nécessitent de passer par un prestataire extérieur.
La taille du lot sera déterminée par Millon au cas par cas (les exemples donnés ci-dessus sont donnés à titre purement indicatif).
En tout état de cause, l’expédition d’un bien est à la charge financière exclusive de l’acheteur et ne sera effectué qu’à réception d’une lettre déchargeant Millon & Associés de sa responsabilité dans le devenir de l’objet expédié.
La manutention et le magasinage n’engagent pas la responsabilité de Millon & Associés. Millon & Associés n’est pas responsable de la charge des transports après la vente. Si elle accepte de s’occuper du transport à titre exceptionnel, sa responsabilité ne pourra être mise en cause en cas de perte, de vol ou d’accidents qui reste à la charge de l’acheteur.

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

La vente d’un lot n’emporte pas cession des droits de reproduction ou de représentation dont il constitue le cas échéant le support matériel.

PAIEMENT DU PRIX GLOBAL

Millon & Associes précisent et rappelle que la vente aux enchères publiques est faite au comptant et que l’adjudicataire devra immédiatement s’acquitter du règlement total de son achat et cela indépendamment de son souhait qui serait de sortir son lot du territoire français (voir « La sortie du territoire français »).
Le règlement pourra être effectué comme suit :
- en espèces dans la limite de 1 000 euros (résidents français)
- par chèque bancaire ou postal avec présentation obligatoire d’une pièce d’identité en cours de validité
- par carte bancaire Visa ou Master Card
- par virement bancaire en euros aux coordonnées comme suit :

DOMICILIATION:
NEUFLIZE OBC


3, avenue Hoche - 75008 Paris


IBAN FR76 3078 8009 0002 0609 7000 469


BIC NSMBFRPPXXX

See Full Terms And Conditions